Votre recherche


Collections

Fonds la Société photographique et cinématographique de Picardie (numérisé)

    Cote : 35FI  

     

    Description physique :
    fin XIXe - XXe siècle
    7 429 photographies et 3 registres numérisés correspondant à 10 087 images ; 8 films et 7 enregistrements sonores

    Auteur :
    Société photographique et cinématographique de Picardie

    Modalités d'entrée :
    Don (2009-2012)


    Présentation du contenu :
    En 2009, la Société photographique et cinématographique de Picardie, présidé par Monsieur Christian Lainé, a fait don aux Archives départementales de la Somme de ses archives. Cet ensemble est composé de plaques photographiques en verre et de négatifs souples mais aussi des archives papier de la Société.
    Cette association a une histoire plus que centenaire.
    Le 20 juin 1892, 18 membres fondateurs se réunissent dans les locaux de la "Photographie Moderne" à Amiens pour constituer une association de photographie. La création de la "Société photographique de Picardie" est autorisée par l'arrêté préfectoral du 9 septembre 1892 et la première réunion publique se déroule le 28 septembre 1892 sous la Présidence de Monsieur Hévin.
    La création de cette société photographique amiénoise n'est pas un phénomène isolé. D'ailleurs, l'Union nationale des sociétés photographiques de France, présidée par Jules Janssen, voit aussi le jour en 1892.
    A cette époque, les évolutions des techniques photographiques, notamment l'invention de la plaque sèche, permettent aux amateurs éclairés, mais toutefois aisés, de pratiquer la photographie de manière relativement simple et mobile.
    La Société photographique organise des concours, des expositions, des conférences et des sorties, voir des expéditions, photographiques.
    La première guerre mondiale interrompt pendant six ans l'activité de l'association. Le 25 mars 1920, sous l'impulsion de Monsieur Emile Ponche, celle-ci renaît de ses cendres, mais le constat est amer. En effet, la société est ruinée. Le matériel, la bibliothèque et les collections photographiques ont été entièrement détruits par les bombardements de la ville d'Amiens en 1918.
    De 1921 à 1939, grâce à son président, Claude de Santeul, et au dynamisme et la qualité de ses photographes, la Société photographique de Picardie rayonne tant en France qu'à l'étranger.
    Le 9 janvier 1931, la Société photographique de Picardie devient la Société photographique et cinématographique de Picardie.
    La seconde guerre mondiale va ruiner une seconde fois l'association. Mais, grâce la détermination de ses membres, la société se reconstitue et reprend ses nombreuses activités sans interruption jusqu'à aujourd'hui.
    Cette collection photographique, composée de 7 363 clichés, est essentiellement l'œuvre de Marie Alfred Camille Biendiné, dit "Camille Biendiné", né à Amiens le 27 juillet 1862. Il est issu d'une famille plutôt aisée. Son père, Bon Amable Constant Biendiné est voyageur de commerce et sa mère, Sophie Marie Adèle Deforceville est propriétaire rentière. Célibataire, sans enfant, il consacre sa vie à cette passion pour la photographie, qu'il partage avec son frère Emile Biendiné (trésorier de la Société photographique de Picardie). Il décède à Amiens le 27 janvier 1941. Ses talents de photographes sont reconnus et il obtient quelques respectables récompenses. Par exemple, en 1902, il obtient le 3e prix du concours spécial des vues de Savoie, concours organisé par l'Union nationale des Sociétés photographiques de France et l'Union internationale. Tombées dans l'oubli après son décès, les fragiles photographies ont été sauvées in extremis d'une destruction irrémédiable, par Monsieur René Bernaux. La collection est alors précieusement conservée dans les locaux de l'association, avant de rejoindre les Archives départementales de la Somme en 2009.
    Camille Biendiné participe activement aux activités de la Société dès sa création. Témoin de son temps, il parcourt le département de la Somme à bicyclette, son matériel photographique sur le dos, et fixe sans relâche sur verre des scènes de la vie rurale, des ambiances urbaines ou campagnardes, des sites et monuments, mais surtout des scènes de manœuvres militaires en Picardie à la veille de la première guerre mondiale. Par ailleurs, ce fonds photographique comporte également de nombreuses vues réalisées lors de voyages d'études ou de conférences photographiques dans d'autres régions de France (Alpes, Paris, Pyrénées, etc.), en Europe (Italie, Suisse) mais aussi dans des contrées plus lointaines (Madagascar, Egypte, Maroc, Algérie).
    Un des intérêts du fonds réside dans la présence, à côté des photographies elles-mêmes, d'archives papier de nature à les éclairer. Les registres des délibérations de l'assemblée générale de la Société photographique et cinématographique de Picardie ont d'ailleurs été numérisés pour la période 1892-1965.
    Cette collection est une source documentaire remarquable pour illustrer des recherches : cadre de vie, métiers, études sociologiques, géographie et évolution de la morphologie urbaine et rurale, histoire de l'art, monuments et sites remarquables, histoire militaire, ethnologie, l'art et les techniques de la photographie, histoire rurale, etc.
    Parallèlement aux photographies et archives papier, la Société photographique et cinématographique de Picardie a fait don de quelques films et enregistrements sonores des années 1940-1960 produits par la "section cinéma" de l'association. Ces films et bandes sonores ont été numérisés en 2012-2013 afin d'être mis en ligne. Ces films réalisés par le club sont essentiellement des comédies.
    En juin 2011, le Président de la Société Photographique et Cinématographique de Picardie, Monsieur Christian Lainé, a fait don d'un complément d'archives photographiques. Un partie de ces clichés est attribué à Marius Grodée.
    Marius Grodée est né le né le 22 mars 1884 à Lens (Pas-de-Calais). Il exerce la profession de pharmacien à Hénin-Liétard (Hénin-Beaumont, Pas -de-Calais) et s'intéresse beaucoup à la photographie qu'il pratique en amateur. Il est adhérent à la Société Photographique et Cinématographique de Picardie (adhésion attestée de 1926 à 1963). Marius Grodée décède le 10 janvier 1966 à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais).
    En 2012, Monsieur Christian Lainé fera don également d'ensemble composé d'un lot d'épreuves photographiques ayant participé à différents concours (dont 3 photographies pictorialistes de Monsieur René Lamarre), d'un lot d'oeuvres photographiques de Camille Biendiné retirées pour l'exposition du centenaire de la SPCP en 1992 (ces tirages sont précieux car certaines plaques originales ont disparu), d'un portrait photographique pictorialiste sous cadre de Claude De Santeul (par René Lamarre), de deux ensembles de bulletins reliés de la Société Française de Photographie pour les années 1921 et 1924 et de deux photographies du Salon Photo au Musée de Picardie en février 1969.

    Liste complète des archives papier consultables (35FI) :
    Liste complète des archives photographiques consultables (35FI) :
    Liste complète des archives cinématographiques et sonores consultables (15 AV) :


    Lien permanent : http://archives.somme.fr/ark:/58483/a011258623200cBlKsC